Yidakiwuy Dhawu Miwatjngurunydja  

Le Rom Yol\u- Histoires de yi[aki - Dhadalal

Bien qu'on n'en parle pas souvent et encore moins dans sa forme rituelle spécifique, le yi[aki Dhadalal de la moitié Yirritja est un instrument public, utilisé à Garma, ou dans des cérémonies ouvertes au public. Le son d'une série de notes trompette prolongées sur le Dhadalal est un appel à la cérémonie funéraire pour tous les clans, Dhuwa et Yirritja, depuis le temps où un ancêtre Yirritja l'a joué sur la terre Gumatj de Gulkula, site du festival annuel de Garma. Cet ancêtre est connu du clan Gumatj sous le nom de Ganbulapula, bien qu'il ait eu d'autres identités quand il a traversé les terres de différents clans Yirritja, tout au long du chemin depuis les terres du clan Gupapuyu à l'extrême ouest du bloc culturel Yolngu, où il commença ses voyages sous le nom de Murayana.
 

Djambawa Marawili, chef de clan Madarrpa (Yirritja) présente l'appel à la cérémonie avec le Dhadalal au forum sur le yi[aki du festival de Garma 2004  

Djapu clan (Dhuwa) yidaki player Milkay\u Munu\gurr plays the Dhadalal in ceremony for his mother's Gumatj clan (Yirritja) at Garma 2004.


C'est ainsi que le chef du clan Dhalwa\u (Yirritja), Gawirrin Gumana, a présenté le Dhadalal au forum sur le yi[aki du festival de Garma 2004

Le yi[aki n'est pas que pour une personne, le yi[aki est pour tous. Le yi[aki est Dhuwa et Yirritja. Mais mon nom et Galarrwuy, Gumatj et Madarrpa, c'est Dhadalal, pas yi[aki, mais Dhadalal. Dhadalal est quelque chose, c'est ici qu'il est joué et dansé avec celui-ci (en levant Dhadalal). Cette musique ou ce naturel, Dhadalal. Dhadalal est quelque chose des personnes Yirritja, comme moi et Galarrwuy et Djambawa. Et nous dans le Garma. Ce yi[aki, ou ce Dhadalal, seulement pour Garma, pas pour les cérémonies ordinaires, pas pour les chansons ordinaires.

C'est pour les personnes Yirritja, seulement spécialement, comme Garma maintenant, et une mort. Une personne, une personne morte, tout le monde, comme une femme et un homme et un garçon, nous pouvons utiliser ça. Mais pas un comme celui-cicelui-ci seulement aujourd'hui. Pas juste aujourd'hui, mais mon père et son père (Mungurrawuy le père de Galarrwuy) nous avaient dit, "et tu peux faire comme celui-ci, c'est le nom de Dhadalal."

Yow, vous pouvez entendre, ou entendre un son différent, ce n'était que pour Dhadalal. Quand vous avez entendu de Djalu', ça va être un différent, son différent, ce qu'on appelle rirrikay, rirrikay (son). Ganbulapula, l'histoire de Ganbulapula, je l'ai entendue de mon père et du sien (celui de Galarrwuy), et de mon frère, le père de Djambawa. Dhadalal est utilisé pour une raison, manière d'adieu à une personne morte, quand ils meurent, la mort, et dhadalal peut être utilisé pour, comme le Garma.

Garma est  nom spécial, je veux dire pour nom ouvert, ou tout le monde peut l'utiliser, jeunes et vieux, et enfants. Garma était dansé par le yi[aki pendant le garma. Pendant le garma, de garma, envoyé à tous les clans, à toutes les tribus, toutes les tribus, yothu-yindi yothu-yindi yothu-yindi, elles peuvent venir.

Galarrwuy et Miniyawany (Djambawa), nous aimons prendre la suite des vieilles personnes. Aujourd'hui nous prenons la suite, et après celui-ci, quand je mourrais, peut- être que ces deux-là peuvent prendre la suite, ou peut-être leurs enfants peuvent prendre la suite. Pas couper à travers, quelque chose. Suivre la ligne, suivre la ligne. Ils peuvent le faire comme ça, on sait jamais, je sais pas. Ou peut-être qu'ils feront d'un yi[aki ordinaire, dhadalal. Peut-être qu'ils peuvent faire une histoire sur notre discussion actuelle, et sur ce que mes gens disaient, les vieilles personnes, comme Mungurrawuy, Birrikitji (le père de Gawirri])

C'est notre père, ils sont deux très proches, comme frères. Mungurrawuy (le père de Galarrwuy), mon père Birrikitji, ils marchaient tout le temps ensemble. Pour ça (le dhadalal). Pas seulement ça, mais même celui-ci (les cordes emplumées). Celui qui est spécial. Spécial, mais vous pouvez voir, nous pouvons l'ouvrir. Parce qu'on avait dit à nos pères, Mungurrawuy and Birrikitji, "vous pouvez le montrer aux gens, comme ça ils sauront pour celui-là" (en montrant la corde emplumée). Ou en apprendre quelque chose, mais pas l'emmener, pas de copiage. Non. Notre bien spécial, propriété pour toutes les personnes Yirritja. Ne fait pas. Tu ne peux pas le faire comme ça, non. Tu ne peux pas le faire. Autrement tu peux t'attirer des ennuis. Mais écoutes arraku dh^wu, mon dh^wu (mon histoire) et ces deux.


Dh^wu Dhadalalwuy (Histoire du Dhadalal)

Ci-dessous, des extraits de l'histoire de Ganbulapula comme elle a été dite par le chef Gumatj Djalali\ba Yunupi\u, le frère cadet de Mungurrawauy, avec Rirraliny, Nalpinya et Yirrinya Yunupi\u, faisant référence au Dhadalal sans jamais le nommer.

Dhuwalanydja w^\a garma, dhiyala walala yukurrana giritjinanydja... Cet endroit (Gulkula) est un terrain pour les cérémonies publiques, où ils dansaient...
Mokuywa Ganbulapulawa, Murayanawa. Balakurrunydja \ayipi wanuwanuyurruna, dhupu\ala, wambal-\upara dhuwala burwu' gadayka... Il est à cet esprit Ganbulapula, Murayana. Il voyageait comme cela, en regardant en l'air, suivant les fleurs de stringybark...
Ga dhuwalana lili \ayi wandinanydja, bala dhuwalana \ayi w^\anydja mulkana. Wanha\uwuy \ayi \unhi Ganbulapulanydja? |urukuwuy bala, Gupapuy\u. Et il couru jusqu'ici, et arriva dans cet endroit. D'où est Ganbulapula ? Par-là (vers l'ouest), le pays Gupapuyu.
Ga dhiyakuwuynydjau Ganbulapula, b^purru Gumatj ga Lamamirri. Bili dhuwalanydja w^\a Gumatjku ga Lamamirriwu ga Wangurriwu. A cet endroit-ci, Ganbulapula est Gumatj et Lamamirri. Parce que cette terre est aux clans Gumatj, Lamamirri et Wangurri.
Ga nhumanydja wiripu-gulkuny'tja Yirritjakunditjthu, \uli rramba\i \ilimurru, dhipala miyaman manikay. Nh^ku \ilimurru \uli miyamandja dhipala? Et vous, les autres clans Yirritja, nous chantons tous ensemble des chants sur cet endroit. Pourquoi chantons-nous tous cet endroit ?
Bili Ganbulapulanydja dhuwala \ilimurru\gu\u bukmakku\u, nh^munha'wu\u b^purru'wu\u, miyamanara: Parce que Ganbulapula est pour tous nos nombreux clans.
Gumatjku\u, Dhalwa\u'ku\u, Ma\galiliwu\u, Madarrpa, Liyalanmirri, Ritharr\u, Lama, Wangurri, Warramiri ga Gupapuy\uwu\u. Ga Gumatj Dh^-dhudilili ga Dh^-gupalili, ga balakurru bili, \ilimurru \uli wa\ganygurru wa\anhamirrinydja. Pour les Gumatj, Dhalwau, Magalili, Madarrpa, Liyalanmirri, Ritharru, Lamami, Wangurri, Warramiri et Gupapuyu. Et les clans Gumatj d'en haut et d'en bas, par-là. Nous parlons tous comme un.
Balanyara \ilimurru\gu \uli romdja \orra... C'est comme cela que nos lois demeurent toujours....
Ga yi[akinydja dupthurra bitarra bala Yarrapayyu, Wurrwudiyu; \uruku Dhuwawu mokuywu Dhanbulwu, Nyedilwu. Le son du yi[aki traversait jusqu'à Yarrapay, Wurrwudi, pour les esprits Dhuwa appelés Dhanbul ou Nyedil.
"Do-o-o-p," bitjarra. |unhawala Yarrapayyu, Dha\ala\al'yu, Witiyanayu, Wurrwidiyu. Ga bitjarra bala dopthurru Dh^yulkulyu. "Do-o-op," il faisait écho à Yarrapay, à Dhaalaal, Witiyana et Wurrwidi. Et il sonnait comme ça à Dh^yulkulyu,
Buku-ritharrmirriwu, mokuywu Dhuwawu yana. yi[aki y^na yukurrana \urrka'-\urrkanhamina, mar\gikunhamina bala-lil'yunmina... Pour les esprits Dhuwa qui dansaient avec des gaines spear grass dressées sur leur front. Le son du yi[aki faisait écho, signalant les reculs et les avancées....
Ga \ilimurru mi=tjinydja mokuy dhiyala b^yma giritjina yukurrana Gulkula... Et les esprits de nos clans dansaient ici à Gulkula...
Walala yukurrana giritjinanydja dhiyala, mokuy walala Yirritjakunditj. Ga walala, Dhuwanydja walala \unhala Yarrapay ga Dh^yulkul. Ils dansaient ici, les esprits des clans Yirritja. Et les esprits Dhuwa là-bas à Yarrapay et Dh^yulkul.


PAGE SUIVANTE - HISTOIRES DE YI{AKI - GULARRI

all material copyright 2006 Buku-Larr\gay Mulka Centre & the Yol\u individuals and clans concerned