Yidakiwuy Dhawu Miwatjngurunydja    

Le Rom Yol\u - Yi[aki Spéciaux, Leurs Histoires

Djambawa nomme 4 types de yi[aki - mais leur histoire ne peut être partagée qu'avec les clans qui en sont propriétaires. texte seul
Aujourd'hui, le consensus des Yol\u de cette région est de ne pas partager de nouveaux détails sur le madayin, les affaires secrètes-sacrées, avec le public de ce site. Le principe général est que tout ce qui est ouvert dans la communauté Yol\u, des hommes adultes aux petites filles et même aux chiens, comme Badikupa le suggère autre part dans ce site, soit ouvert aux non-Yol\u. Les sujets ou les détails plus poussés ne le sont pas. Ces histoires publiques sont souvent appelées histoires du dehors, par opposition aux nombreuses couches d'histoires du dedans qui existent dans le rom Yol\u.

Le rom Yol\u est très stricte à propos de la divulgation du savoir. Il y a un temps et un lieu pour apprendre, aussi bien pour les Yol\u que pour les non-Yol\u qui apprennent la vie Yol\u. Il y a du pouvoir - et même du danger - inhérent au savoir Yol\u le plus profond. "Je veux savoir" n'est pas une raison suffisante pour s'entendre tout révéler. Vous apprendrez au moment opportun de votre vie.

Wukun Wanambi à propos de la profondeur de la connaissance du yi[aki, et du fait qu'il faut du temps pour l'acquérir. texte seul Wukun parle de ses peurs de partager un savoir plus profond à propos du yi[aki, et sur le manque de partage mutuel. texte seul Buwathay Munyarryun, avec Mirrwata et |ou, donne la manière d'obtenir  un savoir plus profond des Yol\u -  vivre avec eux. texte seul

Quand nous avons parlé des différences entre les yi[aki qui sont utilisés dans les chansons de clan publiques, la plupart de ceux-ci pouvaient être appelés des yi[aki de tous les jours. Ces yi[aki, qui sont pour l'usage et la réjouissance de chacun ici en terre d'Arnhem sont aussi pour l'usage et la réjouissance de chacun dans le monde entier. Il y a aussi des instruments de cérémonie plus spécifiques qui appartiennent à des clans particuliers et des cérémonies spécifiques et qui ne sont pas montrés régulièrement en terre d'Arnhem. On ne les verra donc pas dans ce site.

Badikupa Gurruwiwi fait echo aux paroles de Wukun et Buwathay. D'abord, vous jouez de la manière normale, puis avec le temps vous pouvez apprendre plus chez les Yol\u. Les Yol\u ne demandent pas le savoir, ils en font l'expérience lors des cérémonies. texte seul Badikupa parle de la dureté de la loi Yol\u. Il pourrait être tué pour avoir divulgué un savoir qu'il n'aurait pas dû. texte seul Djambawa Marawili parle du Dhuyu, le récit  sacré, et du dhudi, le récit de base/initial, et de la propriété des savoirs particuliers à un clan. texte seul

Malgré tout, il existe quelques yi[aki spécifiques mais moins secrets qui ont été montrés en public, dont deux qui l'ont été par un petit groupe d'anciens de quatre différents clans au forum sur le yi[aki du festival de Garma 2004. Ceux-ci seront présentés dans les deux pages suivantes.

Le forum sur le yi[aki de Garma 2004, présenté par Djalu' Gurruwiwi, Gawirrin Gumana, Galarrwuy Yunupiu et Djambawa Marawili.


PAGE SUIVANTE - HISTOIRES DE YI{AKI - DJU|GIRRINY'

all material copyright 2006 Buku-Larr\gay Mulka Centre & the Yol\u individuals and clans concerned