Yidakiwuy Dhawu Miwatjngurunydja    

 Le Rom Yol\u - Quand, Où et par Qui les Yi[aki sont joués

En réalité, le yi[aki n'est que pour une vraie chose. Manikaywu (pour les chants cérémoniels).

Dhuka` Wirrpanda
chef de clan Dhudi-Djapu

Le yi[aki est en premier lieu un instrument pour les affaires sérieuses : les cérémonies. Vous entendrez souvent de jeunes garçons pratiquant le yi[aki pour s'amuser dans les communautés yol\u, improvisant des sons rapides et furieux pour entrer en concurrence les uns avec les autres et pour développer leurs capacités. Certains d'entre eux feront preuve de talent et seront encouragés à apprendre le jeu de cérémonie correct, et les autres laisseront généralement tomber cette activité à mesure qu'ils atteindrons la vingtaine d'années. Dhukal dit : "génération après génération, nous voyons les garçons qui grandissent avec un bon jeu de didgeridoo, ils savent comment jouer le didgeridoo pour nous dans le manikay (cérémonie chantée).

On entend plus souvent les jeunes hommes pratiquer les chansons traditionnelles plutôt qu'improviser aussi vite et fort qu'ils peuvent. Parfois ils joueront les chansons cérémonielles sérieuses pour s'entraîner, d'autres hommes chantant et dansant, mais il y a aussi des chansons moins formelles connues sous le nom de dja=pa\arri que beaucoup de Yol\u apprécient.

.Beaucoup de jeunes garçons pratiquent le yi[aki tout le temps. texte seul Djambawa Marawili  A propos des adultes jouant du yi[aki au moment opportun. texte seul Wukun - "Nous croyons que le yi[aki est notre puissance." texte seul

Lorsqu'il y a une cérémonie, peut-être des funérailles ou bien une initiation de garçons, vous entendrez pratiquement toujours le yi[aki accompagner les chants sacrés. Le yi[aki n'est pas traditionnellement un instrument solo, mais une partie intégrale de l'ensemble de la scène cérémonielle, comme les chants, les claves et la danse. Il y a de la flexibilité pour le joueur dans beaucoup de chants, mais il est d'une importance vitale que les lois sacrées soient suivies, et que la partie de yi[aki soit exécutée correctement par un homme éduqué qui ait été identifié par son talent à un âge précoce. Les chansons sont très complexes avec beaucoup de changements, pas qu'un rythme répétitif.

Bunimbirr Marika plays yidaki
Bunimbirr Marika joue du yi[aki pendant une amusante cérémonie dhapi, entouré par des chanteurs pendant que d'autres dansent tout autour.
En général, les jeunes hommes jouent du yi[aki dans les cérémonies de la fin de leur adolescence jusqu'au début de la trentaine. Les hommes d'âge moyen joueront parfois du yi[aki si cela s'avère nécessaire, par exemple s'il n'y a pas de jeune homme présent qui ait une connaissance suffisante des chants. Djalu', le fabriquant, joueur et professeur de yi[aki bien connu est un des rares aînés qui jouent encore du yi[aki régulièrement, chez lui et au cours de cérémonies. La plupart des hommes plus âgés se retirent du yi[aki et préfèrent conduire les chants.

Alors que la plupart des cérémonies publiques auxquelles tout le monde peut assister comprennent du yi[aki, pour d'autres ce n'est pas le cas. Pour certaines des chansons les plus importantes et des plus sacrées, seuls les claves sont utilisés. Il y a aussi des yi[aki sacrés spéciaux qui sont utilisés dans des cérémonies secrètes, plus profondes, et ne sont pas utilisés en public où chacun peut les voir et les entendre.

Les femmes Yol\u n'ont pas l'habitude de jouer du yi[aki, mais contrairement à une théorie populaire, on sait qu'elles l'ont fait. Nous parlerons de cela plus tard dans le chapitre "Questions à propos du yi[aki".


PAGE SUIVANTE -  TYPES DE YI{AKI

all material copyright 2006 Buku-Larr\gay Mulka Centre & the Yol\u individuals and clans concerned