Yidakiwuy Dhawu Miwatjngurunydja  


Ga bela\ nhuma \arru maka-\upan, yol\u banha \aya yaka bitjan gam’ “gululu go banham maka-\upanda...” Dha\u bayma Australia ga be bala raypa budapthun overseas. |ay’ nhumali\gum, yidaki munhdhurr, bitjan munhdhurr dhuka-boyan waripuwu. Manymak. Bili warrpam \^pakiwura gali'\a munhdhurrmin. Ga yol\u gali'\a munhdhurr. Yapay, bilanya nhan yul\um.

Ga banhayam l^tjun, banha \aya yaka bitjana, "Gululu, go go, \ayka\warra \ala\uramu." Bewali, bewala budap. Barrku\uru, ga gobay \ayka\an dhambal nyiniyan. Yow, ga go nyelim \ayka\.

Warrpam go\-munhdhurrmin, buku-liw'yuman. Dha\um \^pakim warra bayatj waripum dh^ruk. |arru wa\gany \alma dha\u yul\um. Wa\gany.

|arru dha\um \anapu dj^ma banha \arru bitjana gam' dha\um djalkthuwan ga dha\um, \arru dhuka yu=aguman. |arru \^paki warra gul\iya. Yow, manymak.


A vous tous qui voulez venir apprendre dans mon pays, je dis, "bienvenue, venez dans mon pays". D'ici en Australie et de l'étranger. Ici, le didgeridoo est un don pour vous tous, comme un don créant le chemin pour les autres. Ok. Parce que tout le monde du coté non-aborigène a des dons. Et du côté Yol\u, il y a des dons. Vous voyez, c'est comme cela.

Et c'est beau, je dis, "Bienvenue, venez, venez, de partout". D'ici, d'au-delà des mers. De très loin, venez et asseyez vous ici. Oui, venez tous.

Tout le monde a des dons, partout. Cela n'a pas d'importance que les non aborigènes aient des langues différentes. Parce que nous sommes tous un. Un.

Si on travaille comme ça, pas de gaspillage, nous créerons un nouveau chemin. Et les non aborigènes nous rejoindrons. Oui, c'est bien.


PAGE SUIVANTE - LA BIENVENUE DE MILKAY|U MUNU|GURR

all material copyright 2006 Buku-Larr\gay Mulka Centre & the Yol\u individuals and clans concerned